Accueil > Gouvernance, Individualisation, Internet, Peurs collectives > Comment manipuler un peuple et l’anesthésier

Comment manipuler un peuple et l’anesthésier

26 juin 2011

La liste qui suit provient d’un certain « Jo ». Cette liste a été élaborée à partir d’événements observés, et d’analyses publiées ça et là sur Internet. Son objectif : faire mieux comprendre les techniques de manipulation des masses utilisées actuellement en France et dans le monde.

Effet Vitesse

Aller plus vite dans les actions afin de dépasser les capacités de réaction des intellectuels ; c’est la doctrine de Karl Rove, conseiller de G.W. Bush.

Effet Table rase

Eliminer les acquis sociaux ou les traditions de solidarité, en utilisant tous les thèmes de propagande et les actions possibles voire en provoquant des catastrophes : financières, (détournement des budgets de sociaux), naturelles, sociales (violences intérieures).
Semer la confusion dans les repères historiques en se réclamant de courants antagonistes (citer Marx quand on est de droite ! ).

La systématisation mondiale de l’effet table rase permet la mise en place de politiques ultra-libérales où la loi du marché est systématiquement détournée par des lois pilotées par les lobbies.

Effet Ecran total

Contrôler la presse et l’occuper avec des sujets émotionnellement forts afin d’éviter que les sujets de fond émergent (traité européen, réforme de la constitution, érosion des libertés, participation aux guerres en cours).
Développer le culte de la personnalité en faisant attention à ne montrer que d’évidentes qualités et être l’homme de toutes les situations.
La distribution de journaux gratuits que la foule lit et qui distillent une pensée unique accentue cet effet.

Effet Démagocratie

Faire disparaître progressivement la démocratie, en éludant les choix fondamentaux, en éliminant les partis gênants, en réduisant le choix à deux alternatives qui se distinguent peu, en réduisant la liberté d’expression (pressions, lois etc.), en ramenant les débats à des phénomènes à sensation.
Brouiller les pistes en raccolant les opportunistes de l’ancien camp adverse.

La démocratie ne permettra jamais à l’ultra-libéralisme de se généraliser. C’est le constat de l’école économique de Chicago.

Effet Ego

Déculpabiliser l’égoïsme et l’élever au rang de valeur : la réussite personnelle, c’est pour tout le monde (mais en réalité il y aura peu d’élus et ils le sont déjà) !

Effet Attaques personnelles

Discréditer les concurrents sur le plan personnel en les mouillant dans des affaires louches.

Effet Complication

Proposer des textes trop complexes pour être appréhendés par tous (traité européen, révision constitutionelle), en les présentant comme des textes simplifiés.
Faire croire que c’est dans l’intérêt général que les modifications profitent massivement aux classes privilégiées ou aux intérêts multinationaux.
Faire en sorte que les situations soient suffisamment complexes pour que les gens ne sachent pas identifier la cause réelle de leurs problèmes.

Effet Identité

Encourager les courants corporatistes ou identitaires (géographiques, religieux, ethniques, médicaux, etc.) de façon à saper la solidarité globale.

Effet QI bas

Il faut arrêter de réfléchir. Le gouvernement vous l’a dit maintes fois par la voix de ses ministres ! Les intellectuels compliquent tout !

Effet Bouc émissaire

Si il y a un problème c’est que quelqu’un a abusé de la situation.
Et comme c’est ni vous ni moi, faire accepter que c’est totalement inadmissible, bien sûr.
En attendant c’est vous et moi qui allons payer.

Effet Victime

Honte à celui qui critique alors que l’action œuvre à résoudre les problèmes.

Effet Accusateur

Celui qui accuse en premier c’est le justicier. Et c’est tellement confortable d’accuser les autres de ce que l’on ne veut pas montrer de soi.

Effet tous coupables

Culpabiliser les citoyens sur la pollution… la santé… etc.

Effet Justice

Brandir la justice en faisant oublier que la justice ne peut pas exister s’il n’y a pas une base de solidarité sociale. La justice dans une société injuste n’est qu’un simulacre.

Effet Inversion

Inverser les jugements. Si on prend aux autres c’est parce que le voisin a abusé et c’est normal.

Effet oui-non

C’est oui ou c’est non. Prendre position sur tout, même les sujets mal posés (il suffit de poser les sujets de façon partielle ou incomplète) et si vous n’êtes pas d’accord, taisez-vous !

Effet peur et sécurité

C’est celui qui est le plus évident. Suite aux menaces terroristes, installer des caméras partout, contrôler les communications sur Internet, généraliser les fichages ADN, etc.
Attention aux nouvelles technologies traceuses (puces RFID, etc.).

Effet force

Renforcer la force de répression (flash ball, taser, drones en préparation, etc.).
Renforcer la capacité répressive des lois (récidive, peines plancher, etc.) en généralisant ce qui est d’abord obtenu sur des cas qui soulèvent l’indignation facile des foules (prélèvement ADN d’abord pour les délinquants sexuels, puis tous les délits…. sauf financiers).

Effet scientisme

Les fausses sciences simplistes ont l’attrait du public, et elles peuvent ouvrir la porte aux dérives. Les tentatives de mélange de la justice à la médecine (recherche d’hérédité des comportements délinquants par l’ADN, jugement des fous, …) vont dans ce sens.
Cette méthode a déjà été utilisée avec succès par d’autres régimes totalitaires.

Effet « va t’en guerre »

Désigner un ennemi, de façon à préparer la guerre, qui est un des meilleurs moyens d’appliquer des lois liberticides.

Effet Sommeil

L’individu noyé par tous les procédés précédents est abreuvé par le matraquage de la publicité et la fascination de la consommation, les jeux, les grandes manifestations sportives, les pages Internet ineptes …

Qu’on mélange toutes ces techniques avec opportunisme, et on a les ingrédients d’une action planifiée contre la démocratie, la liberté et la solidarité. Le plan global n’est jamais dévoilé mais apparaît en filigrane : c’est l’anéantissement des notions de justice et de solidarité, et l’asservissement à l’argent dans un contexte d’urgence dû à l’amenuisement des ressources globales. Cette politique est favorable aux extrémismes.

[1] Cf. http://gponthieu.blog.lemonde.fr/2007/12/29/comment-anesthesier-une-nation-techniques-de-manipulation-des-masses-par-jo/

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :