Accueil > coaching > Le love coach / Forme déguisée de proxénétisme ?

Le love coach / Forme déguisée de proxénétisme ?

9 septembre 2011

Les love coachs, experts en love coaching (ou conseils amoureux pour les novices) sont LA solution tendance du moment pour résoudre ses problèmes de cœur. Ils sont environ 2 000 en France et leur business sentimental venu tout droit des Etats-Unis a ses adeptes en Europe depuis 4 ou 5 ans.

Qui sont les love coachs ?
Beaucoup sont d’anciens coachs professionnels qui se sont spécialisés. Certains sont diplômés en psychologie ou ont suivi une formation en PNL (programmation neuro-linguistique, une technique de développement personnel américaine). [1]

A qui le love coaching s’adresse-t-il ?
Le love coaching est ouvert à tous : d’un côté, des célibataires en quête d’une âme sœur. De l’autre, des personnes déjà en couple qui traversent une période de doute et qui ont besoin d’être rassurées. Sans oublier ceux qui viennent de tomber amoureux et qui voudraient être sûrs qu’ils ont fait le bon choix !

Les objectifs du love coaching
Comme tout coach, le « coach d’amour » propose un accompagnement vers un but précis. Une méthode qui s’adapte aux besoins de chacun. L’objectif : décrypter nos comportements, nous aider à mieux appréhender le sentiment amoureux. Ainsi un love coach saura – prétend-il – distinguer les signes annonciateurs d’une prochaine rupture, ou au contraire, les signes qui promettent de bonnes perspectives. Il agit en révélateur et propose un éclairage nouveau sur une situation qui nous rend perplexe ou que l’on croit désespérée. Au programme donc :

  • Une meilleure connaissance de soi, de ses envies et de ses besoins.
  • L’identification des comportements néfastes et des mauvaises habitudes qu’il faudrait modifier.
  • Reconnaître ses qualités et les mettre en valeur.
  • Savoir prendre du recul.

Love coach et psy : quelle différence ?
Avec un love coach, on privilégie une approche pragmatique des choses. Il ne travaille pas sur les blocages, mais propose des conseils pour les surmonter : quelle est la bonne attitude à adopter pour rendre une rencontre possible ? Comment perfectionner une relation ou la rendre durable ? Le psy, lui, tente de comprendre les causes d’un comportement, en remontant le passé, et en déclenchant une prise de conscience chez son patient, sans véritablement prodiguer de conseils.
Bien choisir son coach : ce qu’il faut savoir. En moyenne, 4 à 5 séances suffisent, voire 10. Elles ne visent donc pas à créer une relation de dépendance mais une aide à ponctuelle. Au-delà de 3 ou 4 mois de séances, donc, s’abstenir ! Vous perdrez de vue vos objectifs et anéantirez votre portefeuille !

Trois formules possibles
Les séances ont lieu 2 à 4 fois par mois et prennent diverses formes :

  • Le tête à tête : il permet une discussion approfondie avec le coach sur les obstacles que vous rencontrez dans votre vie amoureuse.
  • Par téléphone : de sa voix motivante et rassurante, le coach vous booste de manière plus précise.
  • Par e-mails : l’accompagnement est plus anonyme et plus distant, mais non moins efficace.

Côté prix
Ils varient beaucoup. En gros, comptez :

  • 105 € /h pour un face-à-face.
  • 35 €/h pour un échange d’e-mails.
  • 40 €/h pour une séance téléphonique.
  • 45 € pour une séance de groupe proposée par certains sites de rencontre.

A noter, certains forfaits douteux comprenant relookage et constitution de dossier excèdent les 10.000 euros… A ce stade, il faut fuir ! Mais fuir n’est-il pas la vraie solution ? Comment survivre à ce « coaching » digne de la cartomancie, de la confession religieuse, de la psychologie en aphorismes, parfois du proxénétisme inavoué ?

[1] « Psycho », 04/06/2008
Cf. http://www.aufeminin.com/fiche/couple/f12999-le-love-coach.html

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :