Accueil > Santé, Stigmatiisation > Chirurgie esthétique : la crise connais pas !

Chirurgie esthétique : la crise connais pas !

12 février 2013

La crise semble épargner la chirurgie esthétique. D’après une étude publiée par l’International Master Course on Aging Skin (IMCAS), le congrès dédié aux chirurgiens plasticiens et aux dermatologues, qui a eu lieu fin janvier 2012 à Paris, le marché mondial a connu une croissance de 10% en 2012, et un taux identique est attendu en 2013. [1]

Chirurgie esthétique : la crise connais pas !Une autre étude, menée par l’International Society of Aesthetic Plastic Surgeons (ISAPS), chiffre à près de 15 millions le nombre d’interventions esthétiques réalisées en 2011 dans le monde.

Dans quels pays la chirurgie esthétique a-t-elle le plus de succès? La Corée du Sud est le pays où il y a le plus d’interventions proportionnellement au nombre d’habitants. La France arrive en 9e position, juste derrière le Brésil. La Grèce est deuxième (les chiffres datent de 2011).

Selon The Economist, plus de la moitié des interventions constatées par l’étude sont des traitements «non invasifs» pour «repulper les rides, lisser les rides et enlever les poils» et notamment par le biais du Botox, qui représente 3 millions d’interventions dans le monde à lui seul.

Le Brésil est le pays spécialiste des implants fessiers et de la labiaplastie (intervention de chirurgie plastique sur les lèvres vaginales.)

Dans les interventions chirurgicales, c’est la liposuccion qui est la plus commune, ce qui confirme le problème croissant de l’obésité dans le monde.

En décembre 2012 d’ailleurs, CNN se fondait sur une étude publiée par The Lancet, pour annoncer que l’obésité est maintenant «la première cause de handicap dans le monde».

Plastic-Surgery

 

 

[1] Cf. Slate.fr, 01/02/2013

I'm part of Post A Day 2013

Publicités
Catégories :Santé, Stigmatiisation Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :