Accueil > Société, Technologies > Des robots inquiétants pour l’avenir de l’Homme

Des robots inquiétants pour l’avenir de l’Homme

15 mars 2013

Et si, un jour, les robots se mettaient à contrôler le monde ? A l’heure où les innovations technologiques progressent rapidement, cette finalité d’asservissement de la machine sur l’homme reste pour le moment fer de lance du cinéma (Matrix, Metropolis, Robot…) ou de quelques auteurs de science-fiction (Isaac Asimov, Stanilas Lem, Douglas Adams…).

Des androïdes pourraient avoir, un jour, une emprise sur nos faits, nos comportements, voire sur nos propres vies. C’est ce que souhaite empêcher l’université britannique de Cambridge, à travers la création d’un centre d’étude spécialisé (le CSER) afin de vérifier que les machines ne puissent pas, un jour, prendre le contrôle de leurs créateurs.

Pourtant, certains robots ont d’ores et déjà dépassé certaines performances humaines. [1]

Atlas
Un robot humanoïde développé par la firme privée Boston Dynamics travaille notamment avec l’armée américaine. Avec des mains articulées préhensibles et une caméra stéréoscopique à la place de la tête, « Atlas », de son petit nom, est capable de reproduire à la quasi-perfection les gestes d’un être humain, en terme de mobilité et d’agilité. Il pourrait bientôt remplacer certains soldats sur le terrain, notamment sur des zones accidentées difficiles d’accès.

Meilleur qu’Usain Bolt
Avec son record à 45 km/h, « Cheetah » devient le robot le plus rapide de l’histoire et bat le coureur Usain Bolt. Développé également par Boston Dynamics, il surpasse ainsi la performance du sprinter jamaïcain sur 100m, fixée préalablement à 44 km/h. Du jamais vu.

Le robot qui devine nos pensées
Pierre-feuille-ciseaux : le jeu de hasard le plus simple au monde. Mais inutile de tenter de remporter le match contre ce robot. Des scientifiques japonais des laboratoires Ishikawa Oku sont parvenus à mettre au point une machine capable de « deviner » à tous les coups, le symbole que vous avez en tête.
En fait, le robot est capable d’identifier en une milliseconde, le signe que vous allez lui proposer et choisir celui qui peut vous battre. Et ainsi donner l’illusion que le hasard n’a jamais véritablement existé.
Si cette « reconnaissance d’intention » est améliorée, il deviendra quasiment impossible de dissimuler à un robot la vérité, étant donné que les gestes ou les mimiques peuvent très souvent trahir la pensée.

Frankenstein robotisé
Rien n’arrête le professeur japonais Hiroshi Ishiguro. Le directeur du Laboratoire de robotique intelligente de l’Université d’Osaka est en quelque sorte le Victor Frankestein des androïdes.
Depuis des années, il tente de mettre en place des machines intelligentes plus vraies que nature, capable de reproduire des sentiments, tels que la gène, la colère, ou la timidité, jusqu’alors réservés aux humains.
Après avoir donné la vie à son propre clone robotique, l’homme a décidé de remplacer les mannequins d’une vitrine de magasin japonais par des automates surprenants. « Germinoid » est ainsi capable d’afficher une soixantaine d’expressions du visage, et surtout, interagir avec chaque client entrant dans le magasin ou le scrutant derrière la vitrine.

Menace à domicile
Honda, célèbre constructeur japonais, ne s’intéresse pas seulement aux voitures. Le fabricant développe depuis des années un célèbre robot à l’allure d’un astronaute : Asimo. En novembre 2011, l’androïde montrait ses nouvelles performances : ouvrir une bouteille, verser une boisson dans un verre ou encore sauter à cloche pied sans perdre l’équilibre. Dans le futur, Asimo pourrait venir en aide aux personnes handicapées, âgées ou tout simplement malades, et effectuer à leur place des tâches quotidiennes difficiles ou dangereuses. Pour le moment…

[1] Cf Julien Bouisset, Le Nouvel Observateur, 30-11-2012.

Publicités
Catégories :Société, Technologies
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 16 mars 2013 à 18 h 47 min
Commentaires fermés
%d blogueurs aiment cette page :