Accueil > Santé, Société > Et la chirurgie esthétique devient bio !

Et la chirurgie esthétique devient bio !

20 mars 2013

Des gifles pour lutter contre l’apparition des rides, se faire injecter sa propre graisse pour avoir des fesses plus rondes, ou pour augmenter sa taille de poitrine, …. La folie du bio est-elle en train d’envahir la médecine esthétique ? [1]

Selon Pierre Nahon : « Ce n’est pas la folie du bio ! On nous fait croire que des gestes très peu invasifs, qu’une sorte de chirurgie esthétique douce, va nous amener les mêmes résultats qu’une chirurgie classique. C’est une escroquerie. Les gens peuvent être satisfaits sur le moment, mais dans le temps cela ne tient pas. » [2]

Les gens crédules se laissent convaincre, mais en définitive ils finissent par avoir recourt à une véritable opération de chirurgie esthétique plutôt qu’un «rafistolage» qui ne tiendra pas.

Vaut-il mieux éviter de s’injecter des corps étrangers ? Cela permet-il d’éviter les rejets ?

Psychologiquement et intellectuellement, ce serait génial si on pouvait refaire un corps humain presque à l’identique avec des matériaux qui viennent du propre corps humain de la personne. Mais pour l’instant on ne sait pas le faire.

Injecter sa propre graisse n’est pas une solution car la graisse disparaît ; elle doit être revascularisée, car c’est une greffe de cellules. Certains pensent que les greffes d’adipocytes fonctionnent bien, d’autres pas. Ce n’est pas une solution : il faut recommencer, c’est une spirale infernale.

Se gifler dans l’objectif de se raffermir la peau est une méthode de plus en plus répandue, notamment en Californie. Mais, dans le cas des rides, il n’y a pas d’autres solutions que la chirurgie. Tout le monde vieillit, les rides sont le fruit de la fonte de la graisse sous la peau. Il existe des méthodes alternatives à la chirurgie esthétique mais les résultats sont très peu esthétiques, le visage devient gonflé, les femmes ressemblent à des poissons. Un chirurgien esthétique, c’est comme un couturier qui vous remet la peau au bon niveau.

Existe-t-il d’autres méthodes afin d’éviter les opérations ?

En cherchant sur Internet, on en trouve pléthore. Les individus sont perdus entre la publicité et la multiplicité des techniques qui apparaissent. Si vous voulez lutter contre la gravité, vous pouvez toujours marcher sur les mains.

Ces pseudo-méthodes vont aider ponctuellement deux ou trois personnes qui sont fixées sur une ride, mais quelques mois après le résultat ne sera plus là mais elles auront oublié l’argent qu’elle ont dépensé. C’est de la manipulation psychologique…

[1] Cf Atlantico, 4 février 2013
http://www.atlantico.fr/decryptage/vent-folie-bio-envahit-medecine-esthetique-pierre-nahon-626198.html#jcCI6FhgCTerLXvU.99
[2] Pierre Nahon est chirurgien esthétique. Il a publié La chirurgie esthétique en 2007.

Publicités
Catégories :Santé, Société Étiquettes : ,
%d blogueurs aiment cette page :