Accueil > Société > Syndrome de l’excellence

Syndrome de l’excellence

17 juin 2013

On ne mange pas pour devenir le meilleur goûteur du monde, on ne marche pas pour devenir le meilleur marcheur du monde, on ne conduit pas pour devenir le meilleur conducteur du monde, on n’étudie pas pour devenir le meilleur étudiant du monde, etc. Par contre, on peut avoir l’idée saugrenue d’être entrepreneur pour devenir le meilleur entrepreneur du monde, d’écrire pour devenir le meilleur écrivain du monde, d’investir pour devenir le meilleur investisseur du monde, d’être musicien pour devenir le meilleur musicien du monde, etc.
 
Dans notre folie collective de vouloir tout mesurer, de classer les gens selon leur performance, leur rang, leur avoir, leurs compétences, on a mis en place un système pervers d’évaluation des gens. Heureusement, l’histoire ne retient que les gens qui avaient réellement quelque chose à dire.
 
En somme, comme le soulignait Lindsay Waters : « Ce qui est excellent ne correspond guère qu’à la dernière définition de ce qui est à la mode ou de ce qui ne soulève pas d’objection particulière. »
 
Waters Lindsay, L’éclipse du savoir, Paris : Éditions Allia, Paris, 2008, p. 34.

© Pierre Fraser, 2013

Publicités
Catégories :Société
%d blogueurs aiment cette page :