Accueil > Linguistique, Publication > Les aventures du langage | Le discours architecte du monde| Tome 3

Les aventures du langage | Le discours architecte du monde| Tome 3

4 janvier 2014

Georges Vignaux nous propose le troisième tome d’une série de trois. Après nous avoir démontré comment les idées viennent aux mots dans le premier tome, après nous avoir démontré ce que signifie dire et discourir dans le second tome, voilà qu’il nous entraîne dans ce qui fonde le discours comme architecte du monde.

Les aventures du langage | Tome 3  | Le discours architecte du mondeLivre : France, CanadaU.S.A.U.K.
Kindle : France, CanadaU.S.A.U.K.
eBook : PDF
Consulter gratuitement en ligne

Il n’y a donc jamais de sens qu’un discours ne puisse ou veuille fixer, mais au contraire, des ensembles de repérages, inhérents au discours, et qu’il nous appartient de voir ou d’ignorer. L’ambiguïté est ainsi toujours partie intégrante des modèles de reconnaissance que nous construisons. Les notions du monde que le langage manipule et déplace, sous le prétexte de les stabiliser, sont autant de visions du monde nécessaires que des métaphores suffisantes pour repérer les déplacements de ces notions. Sans doute pourrait-on dire que «tout se construit» dans et par le discours, mais disant cela, peut-on considérer par exemple, que «l’odeur de jasmin» est un «concept» parce que cela renvoie explicitement à «du discours» et que le discours oriente vers ce concept sous la forme d’un parcours d’idée ?

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :