Accueil > Économie, Consommation, Individualisation, Ordre marchand, Société, Technologies > Le véritable héritage de Steve Jobs

Le véritable héritage de Steve Jobs

4 mars 2014

Faudrait être aveugle pour ne pas voir que les iGadgets de Steve Jobs attachent la iPersonne aux milliers de fils invisibles de la communication.

Faudrait être aveugle pour ne pas voir que les iGadgets de Steve Jobs attachent la iPersonne aux milliers de fils invisibles de la communication.

Maintenant qu’on a béatifié le charismatique Steve Jobs sur toutes les tribunes, que peut-on dire de son legs à l’humanité ? Je vous le donne en mille : c’est la iPersonne. Steve Jobs n’a eu cesse d’imaginer des trucs qui vont au-delà de que ce vous pourriez même concevoir. Le iPhone, le iPad, le iPod, le iMac, la iPersonne c’est lui. Vous êtes une iPersonne si vous êtes iQuelqueChose. La iPersonne est avant tout efficace et performante. Faudrait être aveugle pour ne pas voir que les iGadgets attachent la iPersonne aux milliers de fils invisibles de la communication.

Les iGadgets ont non seulement délocaliser le bureau, ils l’ont à la fois dématérialisé et détemporalisé. Plus besoin d’être au bureau pour revoir un document, pour préparer sa présentation ou refaire une feuille de calcul. Vous pouvez même être au restaurant ou sur la plage. Plus de limites physiques ou temporelles ni de contraintes. La liberté totale du travail et de la communication qui peut s’exercer à tous les moments de la vie par le truchement des iGadgets c’est la liberté totale de l’efficacité.

Alors que Google nous a habitués à des logiciels rabotés par des ingénieurs qui n’ont aucune considération pour l’utilisateur, que Microsoft nous a mis entre les mains des logiciels qui recèlent des trésors d’imagination pour nous compliquer la vie, Apple est venue se positionner comme celle qui veut tout résoudre. Tout est simple avec un iQuelqueChose. C’est la quintessence de la simplicité. Plus c’est simple, plus c’est efficace. Plus besoin de souris ou de clavier, que vos doigts graciles qui se déplacement agilement et efficacement sur une surface tactile. La tactilité c’est la facilité. On efface la complexité, on l’obnubile, on la relègue aux oubliettes. Et voilà que la communication devient simple et efficace, tout comme le travail.

© Pierre Fraser, 2014

Publicités
  1. 4 mars 2014 à 18 h 21 min

    A reblogué ceci sur Dire, c'est faireet a ajouté:
    Je suis bien d’accord avec ça. Il faudrait différencier les usages des iGadgets et leurs conséquences sur notre vie quotidienne, non abordées dans cet article, de ceux de leurs imitations souvent peu réussies. Il y a sans doute deux mondes de technologies de l’information et de la communication pour les utilisateurs. La facilité d’usage, l’orientation utilisateur ce sont quand même de bien belles réalisations.

  1. No trackbacks yet.
Commentaires fermés
%d blogueurs aiment cette page :